Aller au contenu principal

La philosophie et les vertus du confinement

Numéro de l'activité : PHI-V097

Horaire :  Mercredi après-midi,

Type d'activité : Cours

Durée : 10 semaines (15 heures)

Coût : 

85$

Conditions d'inscription : 

 Voir préalables

Statut : 

 Inscription terminée

Formateur(s)

Louis-André Richard, Ph. D. (philosophie)

Précisions sur le cours

Les circonstances actuelles où nous sommes confinés dans nos maisons sont troublantes. Elles nous privent de la sociabilité inhérente à la vie civique. Mais au coeur de cette tragédie planétaire, ne pouvons-nous pas envisager des conditions favorables à l’émancipation de l’humanité en nous? Depuis ses origines les plus lointaines, la philosophie offre des perspectives fécondes en ce sens. Par exemple, Platon a pensé la condition humaine comme un acte de libération. Pour lui, nous serions prisonniers d’une sorte de confinement forcé depuis la naissance et il nous convie, par le dialogue, à nous extirper de cette servitude. Pour sa part, Pascal suggère que: «Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir pas demeurer en repos dans une chambre.» Augustin donne une piste de solution à ce malheur en affirmant que: «La principale cause de cela, c’est que l’homme est inconnu à lui-même. Et pour se connaître, il a besoin de s’habituer longtemps à se retirer de ses sens, à replier son esprit sur lui, à se maintenir à l’intérieur. Ceux-là seuls y parviennent qui soignent dans la solitude les plaies de certaines opinions dont nous frappe le quotidien de la vie, ou qui les guérissent par le secours des études libérales.»

La solitude du confinement consacrée à profiter des bienfaits d’une éducation libérale, telle est la proposition de la série d’entretiens que nous offrons. De Platon à Soljenitsyne, en passant par Boèce, Augustin, Pascal et Nietzsche, nous suscitons la conversation avec ces géants de la pensée, dont nous tirerons un enseignement conséquent sur les vertus du confinement. Au fil des rencontres présidera l’expression du souhait de Boèce: «Tel un vaisseau n’ayant pas encore perdu ses ancres, il vous reste des ressources capables, en vous donnant beaucoup de consolation dans votre état présent, de susciter de justes espérances en un meilleur avenir.»

Nombre de participants: 25

Mode de diffusion: cours synchrone (en direct sur la plateforme Zoom)

Préalable(s)

Afin de pouvoir participer activement, vous devez disposer d’un ordinateur muni d’une caméra et d’un microphone ou une tablette électronique ainsi qu’un accès à une connexion internet haute vitesse à la maison.

Lieu et date
À distance
Du 16 septembre au 18 novembre 2020
De 14h00 à 15h30